islande

Drapeau de l'Islande

l' "Althing", 1er parlement de l'histoire

Histoire de l'Islande

 

Pays très jeune, né de l'Océan à l'ère tertiaire, il est le résultat de la dérive des continents. Encore tout petit au début du quaternaire, il s'est élargi depuis de quatre cents kilomètres, et son agrandissement se poursuit sous nos yeux. Il doit son nom, Islande (Iceland), aux premiers conquérants qui le bâtisèrent "Terre de glace". Il n'offrait alors pas tout à fait l'aspect qu'on lui connaît aujourd'hui.

En mille ans d'histoire, les glaciers ont beaucoup régressé, et il ne couvrent plus à présent qu'un peu plus de 11 % de la surface du pays.

 

Les débuts de l'Islande tourne autour du IXème siècle. Plus précisément, en 874, lors de l'immigration des Vikings scandinaves, favorisée par le roi norvégien Harald 1er Harfager, et la venus d'esclaves Celtes des îles Britanniques. D'où ce mélange de traits physiques dans l'aspect des Islandais d'aujourd'hui. En 930, l'Islande connue le premier Parlement de l'histoire, l' "Althing", formé à Thingvellir. L'Althing comprend une assemblée législative (lögrétta) et un tribunal (althingsdomr), mais pas d'exécutif.

 

L'Assemblée général inaugure alors le Commonwealth islandais, une république formée de 39 comptés indépendants. Vers 940, l'Islande connaîtra la première éruption volcanique d'Hekla, la plus grande fissure éruptive du monde. Depuis la colonisation de l'île, entre quinze et vingt éruptions ont été enregistrées. A la fin du Xème siècle, Erik le Rouge et les Islandais colonisent la "Terre verte", mieux connue sous le nom de Groenland. A la même époque, Leif Eiriksson (fils d'Erik) et sa famille débarquent au Vinland, territoire estimé correspondre avec les côtes orientales du Canada actuel. Eiriksson sera le premier Européen à mettre le pied sur le continent américain, 500 ans avant Christophe Colomb. Il y passera quelques années sans toutefois y fonder une colonie. En l'an mil, l'Althing d'Islande fait proclamer l'adoption du christianisme. Un premier évêché sera créé à Skalholt, en 1056, et un second le sera à Hòlar, cinquante ans plus tard.

En 1262, L'Islande et le Groenland perdent leur indépendance et deviennent territoire norvégien. Le roi norvégien Haakon Haakonsson fait connaître son autorité et, peu à peu, la royauté norvégienne substitue ses propres hommes et ses institutions à l'Althing. Un siècle plus tard, soit en 1380, L'Islande, le Groenland et la Norvège passe sous la tutelle danoise. Par la suite, une grande période de troubles s'amorce. L'île souffre à la fois d'éruptions volcaniques et de difficultés de ravitaillement. De 1402 à 1404, la peste emporte les deux tiers de la population. En 1477, Christophe Colomb vient en Islande pour s'informer de ce qui ce dit à propos du Vinland (Canada). 15 ans plus tard, comme nous l'a si bien enseigné l'histoire, monsieur Colomb mettra pied sur l'Amérique. En 1550, la réforme luthérienne du roi de Danemark, Christian III, l'emporte sur le catholicisme.

La situation s'aggrave lorsque les Danois s'accaparent le monopole commercial qui va ruiner l'économie islandaise. Et puis en 1602, c'est la création de la Compagnie danoise d'Islande.

 

Au XVIIIème siècle, la variole, les éruptions volcaniques et la famine due à l'insuffisance de gestion de la Compagnie danoise d'Islande déciment la population. En 1800, le Danemark supprime l'Althing islandais et crée une Haute Cour de justice. En 1809, le Danois Jörgen Jörgensen se proclame dictateur et un essai d'autonomie échoue. L'Islande demeure donc au Danemark qui doit cependant faire des concessions par le traité de Kiel. Ce traité accorde à l'Islande deux députés au parlement danois, un conseil de dix membres à Reykjavik et le rétablissement de l'Althing comme assemblée consultative. Le monopole danois d'Islande est supprimé et l'Islande se voit accorder sa première constitution (1874). En 1906, on établi un premier lien de contact avec la pose d'un câble télégraphique entre l'Écosse et l'Islande mettant fin à l'isolement de l'île. L'acte d'Union conclu entre le Danemark et l'Islande en 1918 donne à cette dernière le statue de royaume indépendant mais, le roi de Danemark reste roi d'Islande. Lors de la seconde guerre mondiale, la situation géographique confère au pays une valeur stratégique considérable. La Grande-Bretagne occupe l'île à titre de défense et y ouvre des bases aéronavales. Les Américains viendront remplacés les troupes britanniques en 1941 et les Danois les autoriseront également à ouvrir des bases au Groenland.

 

Le 14 juin 1944, à Thingvellir, l'Islande optient sa séparation définitive avec le Danemark par la proclamation de l'Indépendance: elle devient république. L'île adhère au pacte de l'Atlantique du Nord (OTAN) en 1949 et accorde aux États-unis l'utilisation de la base de Keflavik. Depuis, la défense de l'Islande, qui n'a pas de forces armées (à l'exception des gardes-côtes), est assuré par les États-unis. Entre 1961 et 1973, l'île est encore secouée par des éruptions: une nouvelle île volcanique naît au sud-est de l'Islande et un nouveau volcan apparaît à Eldfell.